Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il était d’abord apparu comme une ombre mais il appartenait à ces êtres  reconnaissables au premier coup d’œil.  Il aurait pu s’agir d’un indice capillaire à l’instar de quelques empereurs romains soucieux de leur image, ou encore d’un couvre-chef remarquable ou d’un habit pittoresque (je pensais à hercule recouvert de la peau du lion de Némée) pour Ethan, c’était la silhouette ;  Personne n'avait jamais vu jusqu'à présent, dans le campement, quelqu'un se déplacer aussi lentement. Son pas tranquille, tel un compas, semblait arpenter avec circonspection la surface des pavés qu'il foulait. Était-ce une pose, celle de l'éternel nomade errant qu'il prétendait être ? Il était tout près maintenant… : Puisque tu les connais tous les deux, sache qu’Hugo ne fait pas le poids, il va précéder l’autre dans les oubliettes de l’Histoire, c’est une proie toute désignée pour elle, comme d’autres. Radicalement « soumis » ils sont de ceux qui épousent inconsidérément soit leurs passions soit leur cause. Immobiles dans leur tête, sédentarisés, ils resteront sans défense face aux nomades agiles et dangereux qui voyagent légers. L’un, tout entier absorbé par son ressenti ne pense plus et l’autre s’en empêche, par loyauté partisane. Dès lors tu imagines bien qu’Hugo, ce soi-disant contraire de Rosa n’est en fait que son même, simplement inversé dans la vaste sphère des soumissions, qui à sa passion et qui à sa cause. 

Et donc par écart, mais pas sans égards toutefois, mon détachement atavique et définitif moque leur union blottie dans un même immobilisme nécessairement réactionnaire. Volontiers conservateur, c’est-à-dire sélectif et aristocratique, je chéris, moi, l’expérience d’un succès jamais épuisé. Je cherche surtout à n’être jamais en second par rapport à moi-même, car se vaincre soi est la seule défaite qui soit totale ; opérant par mutations, transformations et pliures silencieuses sans coupure béante, mieux que le silence, c’est même sans aucun bruit que ma recherche modeste du sens progresse.

C’est la troisième Figure, celle qui succède à celles de l’aventurier et de la militante. Ethan encore: Et quand bien même on pourrait honorer le risque pris par Hugo ou Rosa, mon respect ne va pas jusqu’à s’étendre à ceux-là qui le prennent car ils sont ici pour les mauvaises raisons, puisque sans cesse réitérées. 

C’est naturellement que je m'étais attardé sur la figure du volontaire-nomade parce que passablement dépourvu des vertus de l’attachement ; mais c'est avec une certaine curiosité que j'avais retrouvé quelques années plus tard cette description d'Ernst Jünger dans "Jeux africains": « Il en est des visages comme des images; bien qu’ils nous plaisent souvent dès le premier coup d’œil, ce n’est cependant que beaucoup plus tard que nous découvrons les lois suivant lesquelles ils sont formés. Ainsi, il me semble à présent que la force attirante particulière à ses traits venait de ce que les signes de la subordination en étaient totalement absents. Rien n’est plus rare, si l’on veut bien excepter les enfants qui n’ont pas encore appris à parler. La subordination n’a rien à voir avec la position extérieure de l’homme ; elle n’exprime rien d’autre que la perte de la force élémentaire, et par là-même la nécessité de se rendre à tout prix dépendant de quelque chose. L’homme capitule comme une forteresse qui s’ouvrira bientôt par tous les points à la masse, et dans laquelle on ne trouvera plus ni force ni secret lorsque la principale enceinte sera forcée. » Tout était là. Retrouver du sens, se serrer au plus près, avec lucidité afin de célébrer la seule victoire qui vaille, celle de l'affranchi qui n'est jamais en second par rapport à lui-même. 

Thx to Rey Seven

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :