Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"... Il a deux trous rouges au côté droit."

EXTRAIT: : « …Cela étant dit, vous avez raison : je n’y crois plus, c’est foutu et l’occasion est passée. On dit que l’erreur est humaine mais ici elle ne pardonnera pas. Je prédis une dépression collective à l’instar de celles qui ont suivi Waterloo, 1848 et la Commune. Chacun saura alors réactiver ses gênes les plus saturniens pour s’en aller errer, qui vers la maladie et qui vers la mélancolie la plus noire… »

COMMENTAIRE: On connait le poème d' Arthur RIMBAUD " Le dormeur du val " (1854-1891). Il a été probablement inspiré par la guerre franco-prussienne de 1870, et plus particulièrement par la bataille de Sedan scellant la défaite française. Cette défaite sera suivie d'une véritable dépression collective, sorte de déshéritage refusé... concrétisé par une quasi guerre civile (La Commune) et la perte de l'Alsace-Lorraine.. prémices à l'entrée du pays dans la Première Guerre mondiale...

Le dormeur du val:

C'est un trou de verdure où chante une rivière,

Accrochant follement aux herbes des haillons

D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,

Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,

Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,

Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,

Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme

Sourirait un enfant malade, il fait un somme :

Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;

Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,

Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :